* Mercredi : Jour qui suit le mardi et précède le jeudi, et généralement frappé d’absence de prise en charge scolaire. Ce n’est pas pour rien si parfois, on lieu de dire le mot de Cambronne, on remplace ce dernier par "Meerrrrr…. credi!!!", qui cristallise toutes les frustrations parentales subies en ce jour précis. Chez les parents dits "non-actifs" (oxymore, voire non-sens total), le mercredi développe un sens aigu du sacrifice, du renoncement, de l’abnégation et parfois un syndrome anxieux chronique. Parents, ne restez plus seuls, des solutions existent. Je n'ai pas dit "efficaces"...

 

Fait nouveau pour moi depuis la reprise de mon activité professionnelle, à présent que je suis en congé maternité, il me faut à nouveau me réadapter aux mercredis, dont l’animation était assurée jusqu’à présent par ma petite nounou (laquelle mérite, je le sais depuis, amplement son salaire. Voire une médaille du travail).

 

Message personnel:

Alexandra, si tu me lis, je me prosterne devant toi, ô grande prêtresse du divertissement ludico-pédagogique.

Je t’aime, les enfants t’aiment, toute la famille t’aime,

reviens!!!

 

Josh Stanley "Nicolas Sarkozy, reviens, je t’en prie. Viens nous sauver la vie"

 Oups, pardon!!! Petit incident technique...

 

- Hervé Vilard (1980 )- " " Reviens ! ""

 Lààààà. "C’est tellmin plus bô, chuis tellmin continte, c’est tellemin romintal et sintimintique..." (Céline Dion).

 

Pourtant, je ne retravaille que depuis le mois d’août 2014, mais le fait est que l’on sous-estime réellement à quel point les mercredis au boulot sont salutaires et reposants (note: penser à supprimer mon chef si un jour il lit ces lignes. Ou réfléchir à la façon de le soudoyer au moyen de substances illic… de produits chocolatés. Il va vraiment me prendre pour une fonc... euh, pour une feignasse de première classe).

 

Afin de pouvoir me plier à cet exercice, il m’a donc fallu trouver plein de nouvelles idées récréatives, si possible pas trop infantilisantes.

 

Oui, parce que je ne sais pas si vous savez remarqué la façon dont nos chérubins se débrouillent TOUJOURS pour nous impliquer dans leurs jeux:

"Alleeeez Mamaaaaan, silteupléééé, joue, avec moi… Sinon c’est pas drôle!!!!"

(Lèvre inférieure retroussée façon Bubba, menton tremblotant comme la gélatine dans Jurassic Park, coin de l’œil humide - je soupçonne ma fille d’avoir mis la main sur la réserve de collyre, c’est pas normal d’arriver à pleurer sur commande comme ça. Je pensais que seule Marion Cotillard savait faire cela- et paupière tombante, regard suppliant et nez morveux… Elle est tellement chou!!!!)

...Et évidemment, tout attendrie, vous tombez dans le panneau du pathos.

 

Aussi vous faut-il trouver des activités pas trop cucul-la-praline, dans la mesure du possible.

Sinon, vous risquez de vous retrouver avec le QI d’une fraise avant la fin de la journée.

 

Pour mes deux aînés, aucun problème: l’éducation nationale pourvoit à tout en les assommant de devoirs, ce qui les rend généralement inobservables à l'oeil nu pour le restant de l’après-midi, terrés derrière un monticule de livres et de cahiers.

 

Pour les plus petits, par contre, si vous n’avez pas ce salvateur centre de détention à ciel ouvert pour enfants, que l’on appelle jardin, vous pouvez tout de même tenter de joindre l’utile à l’agréable.

 

- Par exemple, mes filles adooooorent jouer à la coiffeuse, et "on dirait que je serais leur cliente".

 

Au départ, je voyais là une bonne occasion de me faire papouiller le cuir chevelu.

Naïve, hein…

 

En fait, je suis ressortie du salon de coiffure fictif avec une coiffure qui elle, ne l’était pas, entre le chou chinois émincé, le caniche affro et la barbe de mon grand-père.

C’était Magnifaïque, ma Chérie.

 

Et j’ai passé l’aspirateur pendant 3 heures avant de pouvoir éliminer jusqu’au dernier cheveu perdu sur le sol, décédé sous les assauts répétés et passablement agressifs de la brosskipik.

Mais bon, on dit qu’être chauve est une bonne maladie: il n’y a pas de rechute possible…

 

- Il reste la solution plus soft, plus cocoon, de vous caler sur le canapé entourée de vos progénitures et de lancer un Disney.

C’est un moment régressif que j’assume totalement.

Le dernier que l’on ait vu ensemble, c’était "Maléfique", avec cette agaçante Angelina Jolie qui réussit à encore bien porter son nom, même cornue (quand je dis "cornue", c’est parce que Brad s’est tiré pour se mettre en couple avec moi. Si-si. Jalouses...).

Le midi, nous avions mangé des épinards et l’une de mes jumelles fut prise de flatulences odoriférantes, pétaradant par cycles, tous les ¼ d’heure environ.

NDLR:

Avant un Disney, du riz cuisiner.

 

- Après, vous pouvez aussi mettre en œuvre un atelier  "coloriage/peinture/découpage".

A condition de ne pas servir de modèle, à moins que vous ne teniez à ressembler à une version Quasimodo-A-Peu-Près-Grosso-Merdo de vous-même, et que l’humiliation d’être affichée ainsi sur le réfrigérateur et vue de la sorte par tous vos invités ne vous dérange pas.

 

Note pour plus tard:

Arrêter d’inviter des gens.

 

Vous: "Ooooh bravo ma chérie!!! Il est super bien réussi, ton extra-terrestre!!!!" 

Votre bouture, dépitée: "Mais... c’est pas un extra-terrestre... c’est toi, maman!!!!"

 

Et le pire, c’est que c’est votre mini-artiste qui se vexe de ne pas voir son talent reconnu. 

Alors que vous, si vous ressemblez à une patate surmontée d’un cou de girafe, vous n’avez non seulement pas le droit de te plaindre, mais en plus, pour contribuer à l’épanouissement de votre enfant et instaurer une confiance durable en lui-même, vous vous devez de vous extasier quant au réalisme de l’œuvre et à son joli mélange de couleurs primaires (vert caca d’oie).

 

Madame Dolto, si vous me lisez, je vous hais (décédée en 1988??!!! Eh bien, il y a une justice!!!)...

 

Mais tout de même, je dois avouer que les créas artistiques du mercredi sont l’une des saines activités qui m’ont souvent sauvé la mise.

Et puis, bien souvent, je me mets à la même table que mes filles et je dessine avec elles, ce qui me permet de passer un moment sympa en leur compagnie. C’est pourquoi je consacre un budget quasi-illimité et totalement déraisonnable en fournitures d’art, ce qui m’oblige me permet d’aller régulièrement faire un saut dans l’un de mes magasins préférés, Cultura… que je vénère presque qu’autant qu’Ikéa, Alinéa et autres magasins formidables à l’appellation en "A".

 

Pour un autre débat sur les noms se terminant en "A":

 http://www.za-gay.org/forum/viewtopic/36611/les-prenoms-finissant-en-a-sexuellement-plus-attractifs-/0/ 

Vous n’imaginez même pas ce que j’ai dû taper dans la barre de recherche Google pour trouver cette page. 

 

Si toutefois ce n'était pas assez clair:

an A

Conclusion: Les italiennes sont toutes des travestis. Même MonicA Bellucci. CQFD.

 

Et donc, au gré de mes pérégrinations dans les rayons de cette caverne d’Ali Baba (encore un nom en "A"… Ca devient louche…), j’ai dégotté ceci:

 

P4112768

Késako? 

Un peinture-stylo-pinceau (pierre-feuille-ciseaux!!! T’as perdu…) multitâches.

Et antitaches, surtout!!! Parce que je ne sais pas pour vous, mais chez nous, après une séance de peinture, le salon ressemble à un terrain de paint-ball…

Non mais vraiment, le type qui a inventé ce pinceau à réservoir doit absolument être retrouvé et décoré de la médaille du mérite, au nom de toutes les mères de la Nation!!! On va mettre Tom Hanks sur le coup…

 

Il-faut-sauver-le-soldat-ryan-saving-private-ryan-Steven-Sp

 

 

Après tout cela, il n’est que 15 heures et il vous reste encore deux bonnes heures à tenir avant le retour du Paternel, que vous attendez comme le Messie; deux heures à servir de cobaye, de poupée vivante, de victime désignée volontaire.

 

L’entraînement du SAS, à côté, c’est de la rigolade; 

non, un vrai stage Commando se fait à domicile, avec vos enfants. C’est le meilleur terrain d’aguerrissement connu à ce jour.

Là, vous êtes sûrs de ramper à la recherche du jouet perdu sous le canapé, d’être formé à la protection en cas d’attaque à base de substances hautement toxiques type VOPUCAPI (vomi-purée- caca-pipi), d’être soumis à la question ("Comment on fait les bébéééés???" ... et ils ont les moyens de fous faire parler, les bougres: "Je vais le dire à la maîtresse!"), de subir les pires privations de sommeil qui soient...

... tout en restant stoïco-ataraxique.

Sustine et abstine, ma fille. Pense au pot de Nutella qui sera ta récompense ultime.

 

L’un des autres grands amusements de de mes jumelles en ce moment, c’est de jouer avec leur petite sœur.

Qui est encore dans mon ventre, je le rappelle.

Aussi n’est-il pas rare, alors que je suis confortablement installée devant le navet du mercredi, "Pomdophine Chérubin" (c’est l’histoire d’un ange lilliputien catapulté* sur la Terre, afin de servir de médiateur familial. Aaaah non. Je ne parlais pas de Sarkozy**...), de voir débarquer mes mini-puces, soulever mon pull et coller leur oreille sur mon abdomen en espérant entendre pleurer ma crevette par propagation amniotico-sous-marino-in-utero des sons.

* C’est dégueulasse, le concept de ce téléfilm; je rappelle que le lancer de nain est interdit sur la commune de Morsang-sur-Orge, hein. 

** Han la la, c'est très méchant comme comparaison. Pour les personnes de petite taille.

 

Et après, une fois qu’elles sont lassées de jouer aux oreilles d’or, elles comptent mes vergetures. Ce qui me fait encore gagner une bonne ½ heure.

 

Pour les jeux de société, vous pouvez tenter une partie avec vos marmailles si et seulement si vous êtes certains d’avoir acquis la maturité et la force mentale nécessaires à l’affrontement de l’épreuve de l’échec face à plus petit que vous; oui, il vous faut avoir atteint la sagesse combinée d’Obiwan Kenobi, du Pape François et du Dalaï-lama.

Car je connais des adultes qui sont encore mauvais perdants à 60 piges.

Mon propre grand-père, par exemple, refuse toujours de perdre une partie de dame contre ses arrière-petits-enfants et va même parfois jusqu’à tricher, invoquant sans vergogne son grand âge pour justifier le côté obscur de sa fourberie stratégique ("Aaaah mon petit!!! Avec mes yeux qui voient flous, tu sais, je n’ai pas vu que je m’étais trompé de case!!!! Mais bon, c’est trop tard pour changer, hein, j’ai bouffé ton pion… Hopeulàààà!!! Disparuuuu!!!!").

Oui, je l’ai vu, de mes yeux vu, passer du côté obscur de la force, et ce n’est pas joli-joli…

triche

Un petit stage au Tibet lui aurait fait le plus grand bien. Il paraît que 7 ans est la durée optimale.

 

Mais voilà qu'arrive l’heure bénie du goûter, seul moment de la journée où mes enfants perdent l’usage de la parole, trop occupés à mastiquer.

Note survivaliste:

Toujours avoir des munitions dans votre placard, afin de recharger régulièrement la bouche de vos enfants en cas de logorrhée récidivante.

 

Il est 17 heures, vous pouvez passez le relais à celui par la faute duquel vous subissez tout cela:

le géniteur.

Bah si, il y est un peu pour quelque chose, quand même;

alors, aidez-le à assumer sa paternité, à le faire contribuer à ces petites joies simples du partage parent-enfant...

Vous verrez, il sera RA-VI.

Ca marche aussi pour quand votre bambin crie, assis sur le trône: "J’AI FINIIII DE FAAAIIIIRE CACAAAAAA!!!" et que vous faites semblant de ne pas entendre, ou de faire autre chose.