WOW: Expression anglaise exprimant l'étonnement oul'admiration World of Warcraft.

 

 

Dans la vie, il y a les femmes de joueur, et les femmes de joueur-de-jeu-vidéo. Je vous laisse deviner quel concept est le plus glamour.

 

Avant, mon propre mari était un geek, mais ça, c'était avant (heureusement):

avant, par exemple, d'être papa d'une paire de jumelles très sonores, très ludiques, qui monopolisent désormais toute son attention au profit de la vie terrestre, le détournant des sombres chemins de la Shadowmoon Valley. Je m'estime heureuse d'en avoir réchappé.

 

Mais j'ai constaté, ces derniers temps, chez mes homologues féminines, une recrudescence de plaintes dirigées à l'encontre de leurs conjoints, ces derniers ayant une propension à sombrer du côté obscur de la force, et à rejoindre le monde merveilleux des No-Life.

 

Mesdames, en vérité je vous le dis, pour mieux le combattre, il vous faut connaître le geek.

Parce que vous, vous croyez connaître votre mari.

En réalité, vous n'imaginez pas à quel point le geek peut différer de l'homme que vous avez connu, puisqu'il a subi, entre le moment de votre rencontre et celui de l'installation d'une box chez vous, une free-volution engendrant un inexorable processus de double-personnalité.

 

MAIS QU'EST MON MARI???

 

1- Tout d'abord, le geek s'autoproclame -assez fièrement, parce qu'il pense appartenir à une élite. Le pauvre- geek.

Ben oui, parce que réussir à passer 15 heures par jour devant un écran sans devenir complètement épileptique ou  schizophrène, il faut avouer que ce n'est pas à la portée de tout le monde.

Toutefois, un joueur-obsessionnel-compulsif, dit "JOC", qui développerait à l'insu de son plein gré, par un procédé mystérieux, une pathologie relevant de la psychiatrie (si on considère qu'être JOC n'est pas déjà pathologique) passe dans la catégorie supérieure, celle des hallucinés-de-la-vie (on les appelle des NERDs, joueurs en phase terminale), qui eux pensent vivre DANS leur jeu, que leur imaginaire transpose au quotidien. Fantastique.

 

Exemple de raisonnement NERD: "Ce matin, je me suis lavé: j'ai gagné 20 points". Ah mince, c'était de l'eau virtuelle, pardon. 5 points.

"Dans ma salle de bains, il y avait un éléphant rose qui m'aspergeait tandis que Bob l'éponge me frottait le dos".

Bon, vous voyez, le NERD n'a plus trop le sens des réalités. Tout le monde sait que Bob l'éponge n'existe pas (mais si, puisque je vous le dis...)

 

2- Le geek a plusieurs vies:


- une vie virtuelle et une vraie vie pour commencer. Souvent, il confond les deux. Nous développerons ce point plus tard.

- Mais en outre, tel un phœnix, il est capable de renaître de ses cendres, grâce à l'absorption de bonus sous forme d'étoiles magiques ou de champignons (que je soupçonne fortement être hallucinogènes. Les stups sont sur le coup).

Ceci dit, rien ne nous dit en quoi il se réincarne.

Si c'est en microbe anaérobie, il lui devient plus difficile de jouer, ce qui contribue à son élévation psychique.

Il paraît qu'avant d'être Nicolas Sarkozy, ce dernier était un troll. Un troll c'est un être de petite taille, qui croit tellement aux mensonges qu'il raconte, qu'il finit par les croire. Donc, le Nicolas Sarkozy que l'on connaît actuellement est un troll amélioré: il raconte des mensonges qu'il arrive désormais à faire croire aux autres. Avouez, c'est fort!

 

3- Le geek profère souvent des incantations que nul ne comprend; cela va du guttural "gruuuummmppppf" au: "Pokémon, attrapez-les touuuuus!!!!".

Les plus grands sociologues se sont réunis -en vain- afin de percer le mystère de ce curieux langage.

 

4- En plus de ces abracadabrantesques formules, le geek est capable de transformations faciales impressionnantes par le biais de rictus qu'aucun être humain, normalement composé, n'est capable de reproduire:

son front se barre soudain d'une dizaine de lignes, ses sourcils se rapprochent jusqu'à pouvoir se dire bonjour, le coin de ses lèvre remonte jusqu'à la base du nez, qui lui-même se retrouve zébré de "V" lui conférant un air méchant, tandis que ses yeux s'excavent comme ceux d'un mage africain en transe.

L'ensemble, assez terrifiant, est destiné à impressionner l'ennemi.

Souvent, pour faire plus "vrai", le geek lâche deux ou trois jurons bien sentis.

En général, son adversaire ne résiste pas à cette énorme pression et capitule.

 

5- En vérité, le geek est une machine de guerre.

Si un conflit armé éclatait dans son pays, il serait capable de neutraliser ses assaillants d'un simple clic droit. Le plus redoutable étant l'association du clic combiné aux flèches de son clavier. Avec une telle technique, le geek peut devenir un expert en arts martiaux par la seule force de son pouce et son index.

Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais ces mecs-là sont capable de décapiter des monstres à trois-têtes sans sourciller. Moi, si par hasard je rencontre un monstre à trois-têtes tout baveux dans mon salon, je décède sur-le-champ d'une crise cardiaque.

 

6- Le geek possède des jeux aux noms tous très zens, inspirant l'harmonie et la paix dans le monde:

- murder and destruction

- starcraft

- world of warcraft

- resident evil

- sniper...

... avec un tel CV, l'armée pourrait recruter le geek sans aucun test préalable: "Wouaouh, c'est toi qui a zigouillé DiabloX9???!!! OK, mec, on t'envoie en Afgha dégommer les talibans, tu PEUX le faire!!! Que la force soit avec toi!!!"


Pour un peu que votre mari soit réellement militaire, comme c'est le cas de beaucoup d'entre vous qui me lisez, votre héros virtuel, convaincu de ses talents de tireur embusqué, brûlera un cierge chaque jour à la gloire des grandes déesses Athéna, Morrigan et Sekhmet, dans l'espoir que la troisième guerre mondiale éclate bientôt.

 

7- Un geek qui commence son jeu doit à tout prix le finir, c'est une question d'honneur.

A partir du moment où vous voyez votre conjoint s'installer devant son ordinateur, vous pouvez considérer que vous l'avez définitivement perdu.

Les interpellations du type "chériiiiii!!!! au secours j'ai besoin d'aide, il n'y a plus de papier WC!!!" ne sont plus d'aucune efficacité.

Prendre contact avec le geek en plein jeu devient très problématique. Vous pouvez toujours tenter de grimper sur la table, attacher une corde au plafonnier en criant ostensiblement, comme ça, mine de rien, "la vie ne vaut rien", et voir sa réaction... ou pas. Je vous avoue que je n'ai jamais essayé, mais je suppose que le geek vous tendrait alors un champignon magique destiné à régénérer votre enveloppe corporelle. Car le geek ne doute de rien.

 

8- Donc, je disais qu'un geek en train de jouer ne doit être dérangé sous aucun prétexte.

Si vous avez une information importante à lui délivrer, le mieux est de vous créer vous-même un avatar et de vous infiltrer dans le jeu. En effet, un geek qui commence son jeu se sent obligé d'aller jusqu'au bout. Parce que Sega, c'est plus fort que toi (1er commandement geek). C'est comme un alpiniste qui se retrouverait en bas d'une montagne; immanquablement, il va la gravir jusqu'à son sommet. C'est encore plus vrai si le geek joue en équipe, dans les jeux en réseau, ces derniers agissant par contagion aigüe.

 

9- Alors là, si votre mari est connecté au réseau, nul ne peut plus rien faire pour vous.

Parce qu'un geek en réseau est mentalement et virtuellement connecté à un nombre incalculable de gens, sauf à vous, bizarrement. 

Vous pouvez bien hurler que vous avez basculé par-dessus le balcon de votre terrasse et que vous ne tenez plus que par deux doigts, le geek vous répondra: "ben ouais, mais attends chérie, je peux pas laisser tomber les copains, là... On va avoir un assaut!!!" car la vie est une question de priorité.

Ben oui, c'est important les copains virtuels, il y a un contrat moral entre eux. Avec vous, c'est un simple contrat de mariage; désolée, mais vous ne faites pas le poids. Au mieux, il tentera de vous mettre sur "pause" le temps de mener à bien sa mission.


Il vous faut comprendre, Mesdames, que la notion de "Call of Duty", comprenez "l'appel du devoir", concept a priori des plus louables et honorables, ne s'applique pas à l'épouse. Parce que dans la vraie vie, sa maturité est proche de celle d'un enfant australopithèque de 4 ans. Il faut quand même savoir que le geek naît avec un câble SCSI à la place du cordon ombilical. Rigolez-pas, je l'ai lu dans la désencyclopédie.

Et si le terme de "pow-wow family" signifie, en english, "conseil de famille", induisant une certaine idée de rassemblement familial et de dialogue, aujourd'hui vous n'êtes plus qu'une "WOW family". Ce cap atteint, il convient de prendre RDV pour une psychothérapie familiale, seul moyen de rétablir -peut-être- le dialogue.

Vous pouvez toujours le menacer de vous barrer avec son Avatar, remarquez.

Mais si, vous savez!!! Un avatar: votre mari, mais en mieux. Parce que quand le geek se crée son autre "Moi virtuel" (ça ferait bondir Freud, ça), il a une légère tendance au narcissisme: plus de muscles, plus grand, plus bronzé...

 

 

10- La phrase favorite du geek en réseau est "ok, dans 2 minutes".

Sauf que je ne sais pas si vous avez vu Matrix, mais le temps est vachement élastique, dans le monde virtuel. Je dirais même distendu.

Exemple:

-"Chériiiiiiii on maaaange!!!!"

-"Ouais-ouais, j'arrive dans 2 minutes!!!!"

Sauf que les doigts du malheureux geek sont fixés au clavier par une sorte de glu invisible, et que son cerveau ne commande plus ses mains. Parce qu'être connecté aux copains, ça parasite le cerveau et empêche ce dernier d'être lui-même connecté aux terminaisons nerveuses capable d'assurer la transmission du message "je décolle mes fesses de la chaise" aux muscles fessiers.

 

Vous -patiente-, au bout de 5 minutes:

-"Chériiiii! Ca va être froid!!!!!"

Le geek:

-"OMW*, attends, encore deux minutes chérie, je dégomme celui-là, et j'arrive!!!"

* On my way, ou: "ça va, cool, j'arrive". Oui, le geek a un vocabulaire impressionnant. Un geek branché parle en codes.

5 minutes s'écoulent encore et là, vous explosez:

"Si t'es pas là dans une minute je jette le contenu de ton assiette à la poubelle!!! T'auras qu'à bouffer du gratin virtuel, vu???!!!"

 

Et là, le geek, dans toute sa mauvaise foi, s'exclame:

 

"P***********N tu m'as déconcentré et voilà!!!! Tu m'as fait perdre!!!!!" puis se dirige vers son assiette en trainant des charentaises, en proie à une grosse séance de boudage-de-la-mort-qui-tue. Si vous aviez l'intention de passer une soirée romantique, ben c'est foutu. Maintenant, pour passer une soirée romantique, il faut aller sur Habbo.

 

11- De toutes façons, pour les bons petits plats, je vous arrête tout de suite, le geek a une nette préférence pour la junk-food, facile à manger devant l'écran. Je ne sais pas si je vous publie ici les résultats d'analyse des prélèvements effectués sur un clavier de geek. C'est effrayant. Mieux vaut aller manger sur les toilettes, c'est plus sûr.

 

12- Pour éliminer ce surplus de mauvaises graisses, le geek, réticent à toute sortie dans le monde extérieur (c'est dangereux, le monde extérieur, y a des voitures, des pickpockets, et des crottes de chien), n'ira certainement pas profiter des jolis sentiers que lui offre la nature pour faire un footing. Non, le geek, lui, fait du Wii-sport.



 

13- D'autre part, le geek possède souvent des qualités d'électricien, car la pire chose qui puisse arriver à un geek en train de jouer, c'est la panne de courant.


Avant, la femme, pas bête, pouvait mettre fin au temps de jeu du geek, jugé abusif, en débranchant la prise. Mais le geek a trouvé une parade: le wifi.

Au début, la femme, frustrée car privée de tout moyen de coercition, a trouvé ça particulièrement rageant;

puis elle s'est finalement ravisée, car il faut admettre qu'un geek confronté à une coupure de courant peut présenter des signes inquiétants de violence retournée contre lui-même. Par exemple, il peut vouloir, dans un élan de désespoir, en finir avec la vie et se pendre avec le câble de sa souris, si celle-ci n'est pas également connectée au wifi. Et mieux vaut être femme de geek que veuve.

 

Voila, Mesdames, vous pouvez désormais aller affronter votre guerrier de mari en toute connaissance de cause. En sous-vêtements, de préférence (afin d'augmenter vos chances d'attirer son attention sur vous). Que la force de Lara Croft soit avec vous!

 

PS: Si toutefois, malgré toute votre bonne volonté, ça ne marchait pas, essayez ceci:

http://www.lepoint.fr/technologie/et-si-vous-vous-mettiez-a-parler-geek-04-01-2011-126440_58.php